HDD pour NAS & Data center - MAJ 05/2021

Vous trouverez ici quelques contributions sur des sujets variés mais qui n'ont aucun rapport avec le monde de l'aérien
Règles du forum
Courtoisie envers les membres et respect envers les sociétés sont les maitre mots de ces forums. Tout manquement sera sanctionné par un rappel à l'ordre, voir une exclusion temporaire ou définitive des forums !
Avatar de l’utilisateur
FTP
Messages : 997
Inscription : 06 mars 2004 14h41
Contact :

HDD pour NAS & Data center - MAJ 05/2021

Message par FTP »

Quand on veut acheter un NAS, après la sélection du NAS lui-même, très vite se pose le problème du choix des disques.
En effet, les NAS sont la plupart du temps (pas toujours), vendus sans disque. Et ce sera donc à vous de vous faire une idée de l'offre disponible sur le marché et de choisir les disques qui vous conviendront le mieux.

Du coup, je vous ai concocté une petite synthèse qui pourrait vous être utile :)

La fiabilité
Pour un NAS, le critère n°1 c'est : la fiabilité !
En effet, comme je l'ai déjà écrit dans un autre article (sur les onduleurs), le plus critique dans un système informatique, le plus important, ce n'est jamais ni le matériel, ni les logiciels. Ils sont facilement et rapidement remplaçables. Ce sont les données ! Car si elles venaient à être perdues, certaines d'entre elles le seraient pour toujours et seraient absolument impossibles à retrouver, racheter ou reconstituer.

Or les NAS sont par nature des espaces de centralisation et de stockage de données, ce qui en fait des outils particulièrement sensibles pour lesquels il ne faut pas lésiner sur la recherche de la fiabilité maximum.

Pour ce faire, mon premier conseil sera de se tourner exclusivement vers des disques conçus et certifiés pour fonctionner 24h/24h, 7j/7j. C'est important.
Certains disques peuvent être très bon marché ou à l'inverse des bêtes de course hors de prix, mais ne pas être en mesure de tenir la distance, rencontrer des problèmes d'échauffement ou d'usure prématurée s'ils sont utilisés en continu, 24h/24h, 7j/7j, un nombre d'heures trop important par rapport à leur conception.

Pour éviter ça, il existe 2 catégories de disques à privilégier car conçus spécifiquement pour ce type d'usage :
  • Les disques pour NAS (grand public)
  • et les disques pour Data Center (entreprise).
Mieux vaudra donc faire son marché dans ces gammes et éviter -autant que faire se peut- tous les autres qui ne sont pas prévus pour fonctionner non-stop.

Le rapport prix/To
Autre point important avant de regarder les modèles disponibles sur le marché : cibler les tailles de disques les plus rentables au To.

En effet, ça serait idiot de prendre 2 petits disques 30% plus chers par To quand un seul disque 2x plus gros vous donnera la même capacité 30% moins cher.
A l'inverse, tout concentrer sur un seul gros disque hors de prix n'est pas non plus une bonne affaire si 2 disques plus petits peuvent vous donner autant d'espace de stockage pour bien moins cher au To.

Et donc résultat des courses : il faut surtout éviter les extrêmes !
Image

En effet, les petits disques sont chers au To car ils mettent en oeuvre toute une mécanique incontournable, un boîtier 3" 1/2, un moteur, des plateaux, des têtes, une carte électronique, des connecteurs, etc. pour finalement la rentabiliser sur bien peu de To.
Et les gros disques sont chers car ce sont les tous derniers modèles sortis, souvent à la pointe de ce que les constructeurs savent faire, les volumes de fabrication sont encore faibles et comme toute innovation, ça se paie.

Du coup, on privilégiera actuellement les disques entre 4 et 10To et on évitera les 3To et moins ou les 12To et plus.
Bien sûr si vous n'avez pas le budget pour des 4To, s'il vous faut absolument 2 disques pour du RAID 1, prenez des disques plus petits, ou s'il vous faut absolument de gros disques pour laisser des slots libres dans votre NAS allez-y, mais sachez simplement que vous paierez votre To plus cher que si vous aviez pris des disques "mainstream".

Pour la suite, mon choix se portera donc sur :
  • les 4To car c'est actuellement le meilleur coĂ»t/To tout en restant raisonnable au niveau du ticket d'entrĂ©e
  • et les 8To car ce sont les 2nd meilleurs coĂ»t/To, le ticket d'entrĂ©e est certes plus Ă©levĂ© mais pour ceux qui ont besoin de stocker beaucoup de donnĂ©es, c'est actuellement le meilleur choix.
Par ailleurs, je suis aussi resté sur les bons vieux secteurs 512n ou 512e pour éviter les problèmes de compatibilité des disques uniquement 4k.

L'offre du marché
Voilà. Passons maintenant à la comparaison de l'ensemble des modèles disponibles en 4 et 8To, pour NAS et Data center, dédiés fiabilité 24h/24 7j/7, en 3" 1/2, SATA, 512n ou 512e.

Les disques 4To
Image

Les disques 8To
Image

Et voici les liens pour trouver oĂą se renseigner ou acheter ces disques...

Western Digital Seagate Toshiba Récemment retirés du marché
Les autres points d'attention
Le niveau de bruit
Pour moi, c'est l'un des critères les plus important car les NAS des particuliers sont très souvent dans le salon, près de la télé, ou dans une chambre, près du PC. Problème, si le NAS, ses disques et ses ventilateurs se mettent à faire un bruit d'enfer durant la lecture d'un film ou durant la nuit, l'ensemble va très vite devenir insupportable.

Or les données des datasheets sur les mesures de niveau de bruit sont parfois fantaisistes, comme l'a montré certains bancs de test indépendant (car tout le monde veut faire croire qu'il est plus silencieux que le voisin et choisit une méthode de mesure "maison", qui l'avantage).

Par ailleurs, ce paramètre est aussi trop souvent ignoré des tests de disques dur car il demande un équipement que bien peu de testeurs ont. Il y a bien un site web qui teste sérieusement ce paramètre dans ses comparatifs (Hardware.info), mais toutes les versions internationales du site ont été retirées, il ne reste qu'une version en hollandais et de toute façon ils n'ont plus fait de comparaison à grande échelle depuis mi 2015 (54 disques comparés en juin 2015).
On peut encore trouver les tests de 2015 ici, mais ils commencent à dater, les modèles de disque derrière les appellations commerciales ont parfois changé et les commentaires sont en hollandais)...
https://nl.hardware.info/artikel/6090/1 ... sproductie
Globalement, en 4To les Red (actuels Red Plus) étaient les plus silencieux, notamment en écriture, malgré les spéc de Seagate qui affirmaient le contraire. C'était aussi l'avis de beaucoup sur les forums.

Mais du coup, il est devenu de plus en plus difficile de se faire une idée sur le sujet. D'autant que défiant toute logique, les disques les plus performant ne sont pas nécessairement les plus bruyant. Dans le passé, des disques comme les Fujitsu 10k SCSI Enterprise étaient extrêmement silencieux, alors que c'était des 10 000tr/mn. Et encore actuellement, d'après Toshiba, ses N300 12 à 16To seraient bien plus silencieux que les 4 à 10To de la même gamme.

Bref, vivement que les SSD remplacent définitivement les disques mécaniques. Mais en attendant, si vous dégotez des mesures des niveaux de bruit indépendantes, sérieuses et permettant de comparer les principaux disques sur le marché, je suis preneur ! :P

SMR vs CMR
Ca c'était LE sujet de l'année 2020 avec la mise en lumière de la technologie SMR (Shingled Magnetic Recording) par la création de la nouvelle gamme Red chez Western Digital.
Et pour faire simple, disons qu'au final il vaut mieux éviter ces disques SMR et rester sur les bons vieux disques "classiques", CMR (Conventional magnetic recording). En effet, les disques SMR ne semblent adaptés qu'à du stockage, sans activité soutenue. Maintenant, si vous voulez rentrer un peu plus dans le détail et avoir une réponse plus argumentée, je vais laisser FX le faire puisqu'il a écrit un article sur le sujet l'année dernière sur Cachem... :wink:
https://www.cachem.fr/disque-dur-smr-pmr-crm/

Le niveau de performance
Disons-le tout net : le niveau de performance des disques récents n'est plus vraiment, ou rarement, un critère déterminant.
Je m'explique.

Si vous reprenez les spéc des disques ci-dessus, vous verrez que le taux de transfert le plus faible des disques du marché est actuellement de 175Mo/s pour les 4To et de 210Mo/s pour les 8To.
Or l'immense majorité des cartes réseau des NAS et des réseaux locaux actuels (LAN) sont en Gigabit (1000BASE-T), c'est à dire autorisant un débit maximum théorique de 1Gb/s, soit 125Mo/s. Et encore, c'est même en réalité toujours un peu plus faible pour diverse raisons techniques qu'on ne va pas détailler ici. Elle se situe plutôt entre 110 et 115Mo/s. Ce qui veut donc dire que même en travaillant à seulement 65% à 50% de leur taux de transfert maximum, les disques actuels saturent déjà la connexion entre votre NAS et le reste de vos équipements (ordinateur, TV, etc.).
Ce critère n'a donc quasiment plus aucune influence sur la performance globale d'une installation moyenne.

Bien sûr, il y a des exceptions :
  • Les personnes qui ont pu se payer un rĂ©seau en 5 ou 10Gb (NAS, routeur, switch et carte rĂ©seau d'ordinateur)
  • et celles qui font de l'agrĂ©gation de lien (grâce Ă  un NAS et switch compatible, capable de cumuler le dĂ©bit de 2 ou 4 câbles rĂ©seau).
Mais elles sont très peu nombreuses, sont en général déjà très bien sensibilisées sur le sujet et n'ont pas besoin de mes conseils.

Enfin, sous le terme performance, il n'y a bien entendu pas que le Taux de transfert.
L'autre critère important est le Temps d'accès, le temps que met le disque à accéder aux données qu'on lui demande de transférer, ou qu'il met à accéder aux zones où il va devoir écrire les données qu'on lui demande de sauvegarder.

Ce critère n'est pas très important si vous faites essentiellement du stockage de données, du transfert de gros fichiers ou vous utilisez beaucoup les fonctionnalités multimédia du NAS (photo, audio, vidéo, stream, etc.) car dans ces cas de figure la majorité du temps est consacré au transfert des données de gros fichiers, pas à passer constamment d'un fichier à l'autre.

Mais si vous utilisez votre NAS pour ses fonctions de machine virtuelle ou de serveur d'application, alors oui, ce critère devient très important car le NAS va constamment, constamment, passer son temps à lire des données de petits fichiers, passer d'un fichier à l'autre, rechercher, lire, écrire 3 paramètres, changer encore pour un autre fichier, etc. Et dans ce cas, le Temps d'accès, ce temps de déplacement des têtes entre deux zones de lecture/écriture devient très important car répété des milliers de fois très rapidement.

Problème, il est là aussi difficile d'en parler car les constructeurs ne communiquent plus sur le sujet dans les datasheets et la plupart des sites web indépendants ont arrêté leurs activités de test (comme Hardware.fr et bien d'autres). Seul Toshiba donne encore les valeurs pour ses MG Series et on les trouve aussi pour les Ultrastar DC sur les anciennes datasheets d'HGST.
Donc on sait que ça peut être important dans certains cas, les chiffres les plus faibles seront toujours les meilleurs, mais il vous faudra trouver des bancs de test incluant tous les disques qui vous intéressent pour trouver des données comparables.

La fiabilité de chaque modèle
En effet, prendre un disque pour NAS ou Data center est un bon début, mais dans la vraie vie c'est comme partout, il arrive qu'il y ait des modèles réussis performants et fiables, et des modèles, voir des séries un peu moins bonnes en terme de fiabilité dans la durée. Voir même des marques traditionnellement plus fiables que d'autres sur le long terme.

Et justement sur le sujet, on a tous les ans le sondage géant de Backblaze sur les disques de ses data centers...
https://www.backblaze.com/blog/backblaz ... -for-2020/

Des moyennes sur plus de 162 000 disques en 2020, 51 millions de jours de fonctionnement, essentiellement des gros disques et des comparaisons sur les 3 dernières années. Dans le passé, les disques HGST (ex IBM) se sont presque toujours distingués par une fiabilité hors pair. Donc pour 2020, je vous laisse découvrir si les choses ont évolué ou pas.

Les chausse-trapes des fabricants
Enfin, on finit par les petites attentions des constructeurs, qui ont toujours un certain talent pour brouiller les pistes, au risque de mécontenter les consommateurs. Il parait qu'on appelle ça le "marketing" ou la "stratégie commerciale", mais la tambouille n'est pas toujours jolie, jolie.
Et ces derniers temps, c'est Western Digital qui s'est le plus distingué.
  • Renommage de gamme trompeur
    Exemple : La gamme Red renommée en Red Plus, avec apparition d'une nouvelle gamme Red au graphisme strictement identique à l'ancienne, mais moins performante.
    Quelqu'un qui avait l'habitude de commander des disques Red 4To ancienne version (CMR donc), qui n'a pas passé son temps à scruter l'actualité des fabricants de disque dur et qui a re-commandé 1 an plus tard un nouveau disque Red 4To, s'est retrouvé en fait avec un disque SMR complètement différent de ce qu'il pensait commander.
  • Nouvelles ou multiples rĂ©fĂ©rences vendues sous le mĂŞme nom commercial
    Exemple : derrière le disque "Red Plus 4To" se cache actuellement deux références bien distinctes : la WD40EFRX avec 64Mo de cache et un taux de transfert max de 150Mo/s et la WD40EFZX avec 128Mo de cache et un taux de transfert max de 175Mo/s.
    Quelqu'un de pas très technique et pas très soupçonneux, qui se contente de l'affichage commercial en voulant acheter un "Red Plus 4To", n'ira pas forcement enquêter pour tenter de vérifier si ça peut regrouper plusieurs disques différents, tenter d'identifier l'exhaustivité de la gamme du fabriquant, et pourra donc très facilement passer à côté de cette subtilité et acheter un Red Plus 4To moins performant alors qu'il pensant avoir le dernier modèle sorti de Red Plus 4To.
  • Disques complètements diffĂ©rents sous la mĂŞme rĂ©fĂ©rence !
    Exemple : Le Red Plus 8To "WD80EFAX" existe en fait en version air, avec un suffix 68KNBN0 et en version hélium avec un suffix 68LHPN0.
    Or ce suffix n'est affiché nul part, ni sur le site web de Western Digital, ni sur leur fiche produit, ni sur les sites de vente en ligne. Si vous ne traînez pas sur les forums des sites spécialisés, bon courage pour détecter cette subtilité et l’existence de ces deux disques complètement différents. Et quand vous commanderez en ligne, ça sera la loterie, vous pourrez recevoir aussi bien l'un que l'autre. Seul un achat en boutique vous permettra de voir avant d'acheter, mais pas de choisir car le revendeur n'aura lui aussi vraisemblablement pas eu le choix et il aura à vendre ce qu'on aura bien voulu lui livrer.

Conclusions
Ce marché des disques dur s'est considérablement concentré ces 30 dernières années. Mais même si l'offre a fortement diminué, tout ne s'est pas forcément éclairci pour autant. La faute à l'opacité de la communication des fabricants qui ont pris l'habitude de regrouper/mixer sous un même nom commercial de gamme des plateformes techniques très disparates issues des différentes fusions, à leur valse des noms de gamme très fréquentes, à leur multiples références +/- cachées sous des noms commerciaux uniques et à des datasheets souvent freestyle avec des mesures parfois discutables, des sélections de spécifications toujours incomplètes et différentes d'une marque à l'autre, d'une gamme à l'autre et même d'une version de datasheet à l'autre.

Bref, difficile de faire le tri, difficile de comparer (c'est certainement voulu), mais au final pour moi, il n'y a actuellement pas de choix "évident" en matière de disque dur. Aucun ne se détache, même en y mettant le prix (sauf à prendre du SSD). Il n'y a pas de disque clairement au-dessus du lot sur la combinaison fiabilité/performance mais aussi niveau de bruit qui est importante pour moi.

Pas de "vainqueur" donc, pas de palmarès, ça sera à vous de voir selon vos besoins, vos critères et votre budget.

Je peux juste rajouter qu'à titre personnel, j'ai commencé par des Red Plus 4To pour leur niveau de silence, sachant que le niveau de performance importait peu pour un NAS DS918+ sur un LAN Gigabit sans agrégation de lien, et que j'ai continué par des Red Plus 8To dont je suis moins satisfait car ils sont plus bruyants et la version air chauffe plus que la version hélium (j'ai les deux).

VoilĂ .
Si vous avez des suggestions... ou des comparaisons plus récentes qui incluent notamment des tests du niveau de bruit des disques, je suis preneur :P
L'urgent est fait, l'impossible est en cours, pour les miracles prévoir 24h !
Avatar de l’utilisateur
FTP
Messages : 997
Inscription : 06 mars 2004 14h41
Contact :

Re: HDD pour NAS & Data center - MAJ 05/2021

Message par FTP »

Grosse mise Ă  jour avec :
  • Ajout des gammes Western Digital Red Plus & Gold
  • Mise Ă  jour des versions de disques (rĂ©fĂ©rences) et des donnĂ©es associĂ©es
  • Ajout de la Technologie (SMR/CMR)
  • Ajout de la comparaison des 8To en plus des 4To
  • Ajout de la section "Les autres points d'attention"
  • Retrait des donnĂ©es indĂ©pendantes d'Hardware.info et Userbenchmark.com, plus Ă  jour
  • Mise Ă  jour des prix au 1er mai 2021
L'urgent est fait, l'impossible est en cours, pour les miracles prévoir 24h !
RĂ©pondre